Développement Personnel

On nomme développement personnel, épanouissement personnel ou croissance personnelle (qc) un ensemble de pratiques ayant pour finalité la redécouverte de soi pour mieux vivre, s'épanouir dans les différents domaines de l'existence, réaliser son potentiel etc. Il n'existe pas une méthode unique de développement personnel, mais une multitude d'approches et de pratiques qui s'attachent à cet objectif. Divers enseignants de développement personnel se réclament de la psychologie, ou encore du bouddhisme zen. Il y a donc une large variété de disciplines qui lui sont liées dont certaines à vocation individualistes ou encore spirituelles.

Le secteur du « développement personnel » fait souvent l'objet d'une certaine méfiance de la part des médias et des pouvoirs publics. La méthodologie est parfois jugée nébuleuse et certains groupes sectaires comme la scientologie sont parfois accusés de s'en servir pour recruter de nouveaux adeptes. Certaines promesses et idéaux seraient susceptibles d'abuser la vulnérabilité de certaines personnes et de les attirer dans des pratiques non reconnues qui pourraient présenter un danger pour la santé. Le développement personnel ne s'appuie sur aucune base scientifique, ses méthodes s'inspirent des spiritualités et des pseudosciences, et se distingue des thérapies psychologiques conventionnelles

Lorsque j'ai découvert mes premiers outils de développement personnel, la première réaction qui m'est venue était "Mais pourquoi n'apprend-on pas cela à l'école ?"... agrémenté de quelques vitupérations marquant mon énervement devant tant d'inefficience éducative...

Alors, puisse ce blog et cette série d'articles permettre à quelques jeunes, étudiants ou pas, de s'armer d'outils de grande pertinence pour affronter les phases ô combien délicates des épreuves, examens, concours et autres réjouissances sélectives, et ainsi ne pas vociférer de rage dans quelques années.

Alors, par quoi commençons-nous ?
- La mémorisation, c'est super important pour nous !
- Oui, c'est sûr, mais moi j'aimerais bien savoir s'il n'existe pas des solutions pour la prise de notes, je suis toujours larguée
- Et comment tu fais pour l'oral, moi, je perd tous mes moyens
- Ah oui, et ...

D'accord, je vois que ce n'est pas le besoin qui manque ! Alors partons pour ce long voyage. Je ne pense pas qu'il sera homogène, répondant à une charte éditoriale figée. Ce sera au fil de l'eau.

Commençons par le Mind Mapping.
Pourquoi ? Parce que c'est un outil transversal qui répond à de nombreuses demandes formulées précédemment. Ensuite, parce que c'est un outil qui a largement fait ses preuves, que ce soit dans le monde éducatif, aux Etats-Unis et en Angleterre en particulier, dans le monde de l'entreprise ou bien ailleurs encore. Fondé par Tony Buzan, le mind mapping est une technique très répandue dans les pays anglo-saxons, beaucoup moins dans le monde francophone.

 

Mind Map

Qu'est-ce donc ?
Le Mind Mapping est une technique de représentation visuelle arborescente et irradiante, qui se distingue de la classique prise de notes linéaire sur de nombreux plans.
- Le sujet de la présentation-réflexion est placé au centre
- Du centre rayonnent les idées-forces du sujet, les grands chapitres, généralement entre 4 et 7. Au delà, des regroupement sont peut-être à envisager.
- Chaque contenu est noté par émanation-rayonnement de sa thématique principale d'origine, sur une branche, formant ainsi progressivement une arborescence.
- Au lieu de noter des phrases, ne noter que des mots concepts clefs ou des images et des symboles
- Utiliser des couleurs, des techniques de mise en exergue

OK, très bien tout ça, mais dans quel but ?
Pour mieux mémoriser, pour générer des idées, pour structurer une réflexion, pour préparer une décision... Bref, quand on aime, on ne compte plus le nombre de fois où cette technique rend de précieux services.

Pourquoi serait-ce plus efficace ?
La structuration de l'information, qui se fait lors d'une prise de notes par exemple, demande des efforts intenses de synthèse de la part du rédacteur. Cette prise en main active de l'information favorisera le rappel ultérieur, bien plus que la recopie traditionnelle, trop passive.
L'arborescence est un modèle naturel, favorable pour le travail de notre cerveau, contrairement à l'enchaînement de notes linéaires qui est une forme de contrainte très élevée pour les yeux, pour l'attention et la concentration.
Par l'usage des concepts, des couleurs, des images et des schemas, l'hémisphère cérébral droit est sollicité tout autant que le gauche, favorisant une exploitation plus harmonieuse et plus complète de nos ressources cérébrales.

Comment découvrir cette méthode ?
Pour débuter, rien de tel que le premier livre de Tony Buzan, "Une tête bien faite,", qui aborde également les questions de mémorisation et de lecture rapide. Une excellente introduction.
Si tout se passe bien, vous aurez alors envie de poursuivre le voyage...

Last but not least : le plus dur est de faire le grand saut ! A un moment, il faut abandonner la technique traditionnelle pour tenter cette nouvelle méthode. C'est toujours difficile, mais accrochez-vous, persévérez, le jeu en vaut réellement la chandelle. Pour démarrer, il peut être intéressant d'utiliser les mind maps comme outils de synthèse, de révision ou de préparation, c'est-à-dire dans des moments où l'on peut être seul, sans regard extérieur. Cela permet de tâtonner, d'essayer sans crainte, de chercher son style, jusqu'au jour où ce sera le grand saut et là, n'ayez aucune appréhension et tout ira bien.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site